Démarche d’évaluation des contrats de ville de Mayotte

Ce début d'année est marqué par un enjeu de taille : l’évaluation finale des contrats de ville signés en 2015 avec pour objectif de "s'interroger collectivement sur le fonctionnement et l'impact du contrat de Ville en tant qu'outil".

Cadre de l'évaluation

L’année 2022 sera charnière pour la politique de la ville. En effet, l’heure est au bilan pour tous les acteurs de la politique de la ville partout en France. Cette démarche d’évaluation a été lancée par la constitution d’une commission de réflexion politique nationale installée par la ministre pour offrir un cadre de préparation à la future contractualisation. Elle doit à présent être formalisée à l’ échelle locale par la mise en place d’une démarche d’évaluation pour dresser un bilan de l’efficacité des contrats de ville.

A cet effet, le centre de ressources politique de la ville et cohésion sociale de Mayotte, en partenariat avec la préfecture de Mayotte a réuni mercredi 16 février les directions politique de la ville  afin de présenter sa démarche d’accompagnement.

Démarche d'évaluation des contrats de ville

Au regard des délais et moyens disponibles trop restreints pour mettre en œuvre une évaluation exhaustive sur les résultats et impacts des contrats de ville, le GIP propose de mener une démarche d’évaluation par intercommunalité (1 évaluation globale et commune des contrats de ville par interco.) et non une évaluation de chaque contrat de ville et ce, autour d’une mobilisation de tous les acteurs concernés dont les habitants. Cette démarche doit être participative, co-construite et transversale.

Elle se déroulera en plusieurs étapes :

La démarche participative donnera lieu à la constitution d’une gouvernance spécifique avec :

  • un comité de pilotage politique par intercommunalité, constitué des maires de chaque commune,
  • un comité technique élargi, constitué des directions politique de la ville communaux et intercommunaux,
  • un comité participatif constitué des acteurs, associations et habitants mobilisés dans les contrats de ville.

partager